Films des étudiants de l’IFFCAM

Prix du public de la Chevêche 2017

Lors de la projection du vendredi 10 mars à Nontron, le public sera  invité à voter pour élire le meilleur film des étudiants de l’IFFCAM à qui sera remis « le trophée La Chevêche® – prix du public 2017 ».

4 films ont été sélectionnés :

“L’automne des anguilles” de Rachel Guénon

L’Automne des anguilles retrace le voyage des anguilles de la Mer des Sargasses au Marais Poitevin. Images et peintures s’entremêlent pour aborder les problématiques environnementales universelles telles que la surexploitation, la pollution ou la fragmentation des milieux au travers de cet animal mystérieux.

“Laisse la plage” de Sandra Léon

Les laisses de mer correspondent à ce qui est « laissé » par la mer sur les plages. Elles sont généralement perçues comme des déchets, de la pollution, quelque chose de sale.
Pourtant, les laisses de mer jouent un rôle fondamental dans la naissance et le maintien des dunes, ainsi que dans l’alimentation de nombreuses espèces, telle que le gravelot à collier interrompu.

“Les nuits silencieuses” d’Armel Ruy

Les amphibiens disparaissent. Quelle est leur place dans les zones humides et quelles menaces pèsent sur elles ? Au travers de regards particuliers nous découvrons la diversité des ces animaux et l’équilibre précaire des milieux où elles vivent, sommes-nous condamnés à ne plus entendre leur chant ?

“Les enfants du sel” de Benoit Minelli

Les enfants du Sel est une visite guidée des marais salants. Visite un peu particulière car elle est menée en huis clos par les animaux qui peuplent ces mystiques marécages.
Marais salants, lorsqu’on évoque ce terme, on imagine bien plus aisément un paludier, ou saunier plus au sud, affairé à ramasser son sel que les nombreux animaux qui profitent de ce milieu. Marais n’est pas un mot qui évoque la beauté, la grâce et la poésie. Cependant, les enfants du sel montre bien qu’un monde complet et indépendant habite ces lieux mystiques.
Il est bien curieux de rentrer dans l’intimité d’animaux peu connus, ou rarement présents à l’écran. Du repos de la majestueuse spatule, aux instants de survie de la rainette, Les enfants du sel nous berce de ces fabuleux moments passés à partager la vie de ces êtres vivant ayant tous un point commun : le sel.

Et au fait… qu’est ce que l’IFFCAM ?

L’Institut Francophone de Formation au Cinéma Animalier a débuté son activité en septembre 2004.
Il y a 30 ans, le film documentaire animalier trouvait à Ménigoute un lieu privilégié de promotion dans le cadre du Festival International du Film Ornithologique. Depuis plusieurs années, l’organisation du Festival était régulièrement sollicitée sur les possibilités d’accès aux différentes techniques que nécessite le cinéma animalier. C’est ainsi qu’est née l’idée de créer l’IFFCAM, institut dédié aux Formations au Cinéma Animalier.
+ d’infos

IFFCAM
Cinema Louis Delluc